Après plusieurs semaines de tractations, les députés nationaux se sont constitués en nombre suffisant pour signer et déposer une motion de censure contre le premier ministre Ilunga Ilunkamba et son Gouvernement auprès du Bureau de l’Assemblée nationale en République Démocratique du Congo.

Le premier acte vers le vote de la motion de censure contre Ilunga Ilunkamba a été posé le vendredi 22 janvier 2021. Il s’agit en effet du dépôt de la motion de censure auprès du Bureau qui est dans l’obligation légale de convoquer une plénière pour examiner et soumettre au vote cette motion. Ce n’est plus qu’une question de jours.

Au centre de cette démarche du camp désormais acquis à la cause de l’Union sacrée de la Nation figure notamment le constat d’inefficacité inquiétante dans l’action gouvernementale sous la houlette du premier ministre Ilunga Ilunkamba.

A ce sujet, les députés nationaux signataires de la motion de censure reprochent au premier ministre congolais, Sylvestre Ilunga Ilunkamba et à l’ensemble de son Gouvernement de s’installer dans une action quasi incohérente et en déphasage avec l’objectif de faire de la République Démocratique du Congo un pays émergent d’ici 2030.

Les pétitionnaires en veulent pour preuves l’inadéquation entre le discours programme du Premier ministre Ilunga Ilunkamba à son investiture et les résultats obtenus sous son leadership au Gouvernement.

« Il est invocable que la République Démocratique du Congo, dotée d’un vaste  potentiel économique et fiscal, ne puisse disposer que d’un budget annuel dont la moyenne en ressources propres ne dépasse guère les cinq milliards de dollars américains. Votre Gouvernement entend mettre sur pied une politique innovante en matière de lutte contre la fraude et la corruption, résultat d’un système désuet et non informatisé, ainsi que l’absence d’une culture fiscale », déclarait en son temps le Premier ministre congolais Ilunga Ilunkamba.

A contrario, ces députés nationaux font alors remarquer que « La République Démocratique du Congo est aujourd’hui comptée parmi les pays le plus corrompus d’Afrique et du monde ».

Ces élus du peuple estiment que le Gouvernement Ilunkamba n’a pas été capable de concevoir une politique innovante en matière de lutte contre la corruption et la fraude.

Le Gouvernement, ajoutent-ils, n’a pas réussi à améliorer la situation des finances publiques.

Au demeurant, le Gouvernement Ilunga Ilunkamba serait l’un des mauvais que le pays ait connus, et il affiche des résultats moins performants que certains Couvernements qui l’ont précédé, peut-on ressortir des motifs mis en exergue pour soutenir la motion de censure.

D’après ces élus nationaux qui citent le récent rapport de la Banque mondiale et du Fonds Monétaire International, la République Démocratique du Congo occupe la huitième place au classement des pays le plus pauvres de la planète avec 495 USD de Produit Intérieur Brut (PIB) par habitant.

D’après le même rapport, 72% de la population congolaise croupit dans la misère avec moins 1, 9 USD par jour.

Les députés accusent notamment le Gouvernement de n’avoir fourni aucun effort pour mettre un terme au paradoxe qui fait que l’un des pays les plus riches au monde en termes de ressources naturelles soit aussi l’un de plus pauvres.

Ils accusent, à l’occasion, le Gouvernement d’avoir dilapidé les revenus liés aux ressources minières et pétrolières au détriment de véritables dépenses de développement.

Comme l’exige la procédure en la matière, le président du Bureau d’âge de l’Assemblée nationale, Christophe Mboso, a transmis ce samedi 23 janvier 2021 la motion de censure signée par 301 députés au Premier ministre Ilunga Ilunkamba. Et ce, conformément aux dispositions des articles 146 de la Constitution ou encore 214 du Règlement Intérieur de l’Assemblée nationale.

Le Premier ministre Ilunga Ilunkamba est ainsi invité prendre part à la plénière convoquée le mardi 26 janvier 2021 à 13 heures. Plénière au cours de laquelle son sort sera décidé après examen de la motion de censure contre son Gouvernement.

Mitterrand MASAMUNA

Source link