La gouvernance de la Caisse nationale de sécurité sociale des agents publics de l’Etat (CNSSAP) est axée sur les exigences du système de management de la qualité aux standards internationaux. Les résultats de cette gestion, à mois de trois ans d’existence, sont sans appel. Ils traduisent en acte la vision du chef de l’Etat de valoriser la carrière des agents publics et un départ à la retraite organisé.

Depuis son lancement en octobre 2017 et le début des retenues des cotisations dans le cadre du régime de retraite qu’elle gère, la CNSSAP oeuvre constamment à restaurer la dignité humaine de l’agent public. Le 20 de chaque mois, elle organise le peuplement régulier des pensions à l’ensemble de ses bénéficiaires. 

En effet, la CNSSAP est la première institution publique du pays certifiée conforme à la norme internationale ISO 9001 relative au système de management de la qualité et la quatrième en Afrique dans le domaine de la sécurité sociale. Ce qui garanti la transparence dans la gestion et la qualité de services en amélioration continue.

Cette rigueur est renforcée par un audit externe régulier de ses états financiers de 2017 à 2019 par l’un des big four mondial, la prestigieuse PricewaterhouseCoopers (PWC)

« La qualité de la gestion imprimée a permis de dégager, en seulement deux ans, d’importants excédents financiers investis en dépôts à terme auprès des établissements de crédit en RDC. A ce sujet, la CNSSAP est naturellement intéressée par l’investissement dans le marché des bons du Trésor, suivant les orientations du Gouvernement et des parties prenantes », a rassuré le chargé de missions, Cédrick Tombola. 

Au delà de ces excédents financiers générés par le régime et estimés en millions de dollars américains, la Caisse n’enregistre à ce jour aucun arriérés de pensions ni de rentes. 

Si les affiliés qui se sont exprimés à travers l’Intersyndicale nationale de l’administration publique (INAP) craignent que leurs excédents financiers à investir dans les Bons du trésor soufrent de remboursement par l’Etat, il est impérieux que le Gouvernement, mieux le chef de l’Etat à qui ils ont lancé un appel, les rassure sur les avantages de ces opérations et surtout de la détermination ferme de l’Etat à respecter ses engagements en cette matière.

A RE(LIRE) : les excédents financiers de la CNSSAP ne peuvent être investis dans les Bons du Trésor (INAP)

Par ailleurs, les résultats positifs de la gestion de CNSSAP ont été salués par la Banque mondiale à travers un Rapport transmis au Gouvernement congolais le 20 janvier 2020 comme étant l’une des réalisations les plus remarquables du projet global de réforme de l’Administration publique.

Dénonçant une campagne de sabotage et de désinformation dont elle est victime, la CNSSAP soutient dans un communiqué que ceux qui agissent contre les intérêts des agents publics s’évertuent en vain à freiner sa ferme détermination à continuer de satisfaire ses assurés sous l’encadrement du Gouvernement conformément à la vision du président de la République.  

Zoom Eco

Sur le même sujet :

RDC : la CNSSAP dénonce une campagne de sabotage visant à freiner son élan de bonne gouvernance



Source link