Plongé dans une froideur insoutenable après l’arrestation de son président, le FC Renaissance de Kinshasa souffle du nouveau et compte matérialiser sa vision de reconquête par un travail de qualité durant cette préparation. Les Oranges veulent revenir forts en Ligue Nationale de Football, et peuvent compter sur leur leader, l’évêque Pascal Mukuna, lui qui a été finalement blanchi par la justice congolaise.

Certain de jouir de la même ferveur et la même de la part de ses fans, le FC Renaissance veut rompre avec la série de saison moyennes, qui finissent sur une vague aussi de regret que de consternation à la suite des objectifs non atteints. Le club a perdu plusieurs cadres de son effectif et sait à quel point il va être difficile de tenir aux têtes aux ténors du championnat, toujours poussés par l’esprit de se maintenir en hauteur. Mais le club Fibo n’en reste pas moins l’un de plus ambitieux qui tient les compétitions africaines interclubs à l’œil en tête de sa vision pour la saison dont le début pointe à l’horizon. Objectif souvent abrupt mais ils comptent s’en donner les moyens de l’accomplir. L’apport de l’ancien international congolais, Trésor Lualua, en tant que manager général est très attendu pour amener le vainqueur de la Coupe du Congo 2016 à se remettre sur les rails.

Depuis quelques jours, le FC Renaissance a repris les séances d’entraînement, et peaufine le travail tactique et technique en silence. Sur la pelouse du stade des martyrs (avant sa fermeture), le club Orange s’entraînait, à l’image de l’AS VClub. Des nouveaux renforts à l’effectif seront incessamment alors que l’on nous signale que le club de l’évêque Pascal Mukuna n’en a fini avec la phase des départs. Tout compte fait, Renaissance veut reconstruire une équipe qui va à nouveau faire rêver ses fans toujours aussi fougueux qu’enthousiastes.

Footrdc.com



Source link