Lambert Mende

Le dispositif sécuritaire encercle les périmètres du palais du Peuple ce vendredi 12 juin 2020, ce, pour empêcher les députés nationaux d’y accéder pour élire un nouveau vice-président de l’Assemblée nationale.

Réagissant à ce sujet, le député Lambert Mende Omalanga a indiqu’il y a violation des principes de séparation des pouvoirs.

“La police nous empêche d’accéder, nous ne comprenons pas…Il y a une atteinte au principe de la séparation des pouvoirs. Nous n’avons aucun lien organique avec le Conseil d’Etat; Nous sommes tenus de respecter le droit comme nous sommes dans un État de droit. Nous irons jusqu’au bout “, a dit cet élu du Sankuru.

Il sied de noter que l’unique candidature est en lice pour remplacer Jean-Marc Kabund-A-Kabund au poste du premier vice-président de la Chambre basse du parlement.

Il s’agit de la députée Patricia Nseya de l’Union pour la démocratie et le progrès (UDPS).

Crispin Kazadi/L’INTERVIEW.CD



Source link